Baja Aragon Etape 1 : Tir groupé pour Sodicars Racing

Il ne faut pas descendre bien bas dans le classement pour trouver les trois Protos Sodicars Racing au terme de l’étape 1 de la Baja Aragon Teruel. Une étape compliquée pour tout le monde mais durant laquelle l’équipe bordelaise a bien tiré son épingle du jeu.

Rencontrant peu de problèmes sur les deux secteurs sélectifs du jour (88 km et 170 km), les trois équipages équipés de BV2 et de BV6 se classent respectivement 31ème, 32ème et 33ème, dans un mouchoir de poche !

Une course dans la course ? Certainement pas avisent les trois pilotes venus se faire plaisir sachant que devant les trois Toyota Hilux du Overdrive Racing et les trois Mini X-Raid se tirent la bourre pour l’emporter. 

A son arrivée à Teruel après avoir bien rempli sa journée avec son navigateur Mayeul Barbet, Gilles Billaut (31ème) n’était pas radieux alors qu’il s’était autorisé quelques dépassements d’anthologiques : « Lorsque nous sommes passés dans les rios boueux de la spéciale 2, les essuie-glaces n’ont pas été très efficaces. Ensuite, sur la fin du parcours, sur un bon rythme, j’ai pensé à une panne d’essence lorsque le Buggy s’est mis à hoqueter alors qu’il restait du liquide… C’est un souci déjà rencontré ! J’ai lâché du lest pour voir le point stop… J’ai donc perdu du temps et certainement des places ! »

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est GUTIERREZ%20LEG1%20.JPG.

De son côté Cristina Gutierrez termine à une valeureuse 32ème place après avoir vécu un haut le cœur à l’arrivée de la spéciale longue (188 km). Son BV6 n’a plus voulu démarrer, c’est donc à la corde qu’il fut ramené sur le parc d’assistance de Teruel tracté par le BV2 de Plaza. La cartouche du filtre à huile fut changée et la féminine put repartir dans la spéciale 2 dans les meilleures conditions.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est PLAZA%20GUTIERREZ%20.JPG.

La famille Plaza – Manuel et Monica – prend du plaisir avec le BV2 qu’ils découvrent. Une crevaison en fin de l’ES2 est venue les troubler mais il en faut davantage à la famille pour baisser les bras. 33ème au général, l’étape 2 devrait leur permettre de grappiller quelques places.

Enfin, en camion, Richard Gonzalez fonce avec délectation sur les pistes défoncées par le passage des voitures et empierrées à outrance. Avec son fils Guillaume pour une première en termes de navigation et Jean-Philippe Salviat, la triplette est solide et complémentaire au point de les voir pointer en 6ème position au terme de l’étape 1.

Demain samedi, étape 2 avec au programme les mêmes spéciales, celle de 88 km à effectuer le matin et la plus longue de 188 km, l’après-midi. Le podium est prévu à 16h 30.

Marie-France Estenave

©Jean-Michel Blasquez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *