Isidre Esteve Pujol / Txema Villalobos terminent le Rallye du Maroc, 12ème

Isidre Esteve et Txema Villalobos ont amplement rempli leurs objectifs sur le Rallye du Maroc qui s’est achevé à Fès. Cette dernière manche mondiale de la Coupe du monde des rallyes tout-terrain fut intense pour l’équipage mais également pour le staff technique qui n’a cessé de bosser chaque jour pour répondre à l’attente du pilote Repsol.

C’est sur un rythme très relevé que Isidre mena le BV6 du Sodicars Racing (avec les commandes adaptées sur le volant) en le ‘secouant’ et en l’éprouvant afin d’en connaître les limites avant le Dakar. Il s’est montré très fiable au cours des cinq étapes de cette manche mondiale ce qui laisse Isidre et Txema sur une bonne note au soir de l’arrivée.

En terminant 12ème et 2ème de la classe T1.2 (4×4 diesel modifiés), les Espagnols dégageaient un sourire qui parlait franchement : « Nous sommes très satisfaits d’avoir pu travailler dans le bon sens dans notre préparation pour le Dakar. Nous avons suivi à la lettre le cahier des charges, la réalisation de notre plan de travail s’en est ressentie. Nous savions que le Rallye du Maroc était un ‘mini Dakar’, un excellent test avant l’Arabie Saoudite où David Castera nous a conviés au mois de janvier prochain. »

Au terme de cette course au Maroc, Isidre tire un bilan rassurant : « Nous sommes très satisfaits du classement final qui démontre que nous sommes plus compétitifs que jamais. Nous savions que l’équipe avait fait du bon travail sur la voiture, mais elle devait être éprouvée dans des conditions de course maximales. Le BV6 a réagi à merveille. Maintenant, nous pouvons aller plus vite et, dans ce rallye, nous nous sommes rangés derrière les équipes officielles Toyota et Mini », fait remarquer Esteve Pujol.

L’équipe Repsol – Sodicars Racing a tiré le meilleur profit des 2 500 kilomètres étalés sur les cinq jours de course pour détecter les points à améliorer : «Nous avons vécu quelques petits problèmes que nous avons réussi à résoudre. Il est toujours préférable de les vivre avant le Dakar. Le prototype fonctionne très bien, nous en avons profité également pour tester les nouveaux pneus BFGoodrich et nous savons déjà quel modèle nous allons utiliser en Arabie saoudite », a révélé Isidre.

Isidre Esteve a quitté le Maroc avec une immense satisfaction : «Nous rentrons chez nous avec la conviction d’avoir fait de l’excellent travail et impatients de relever notre prochain défi : le Dakar 2020. »

Marie-France Estenave

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *