Dakar Étape 6 : Óscar Fuertes malade durant la spéciale

Oscar Fuertes & Diego Vallejo dans le sable

Oscar Fuertes atteint la mi-course et se dit particulièrement satisfait des performances de son Korado DKR à l’issue des six étapes disputées. Les places sur le Dakar coûtent chers !

Il faut les acquérir dans des conditions extrêmes avec de la sueur et parfois même des larmes… C’est ainsi que, Óscar Fuertes et Diego Vallejo sont arrivés à Riyad, capitale de l’Arabie saoudite, en souffrant mais satisfaits de leur performance sur le sable saoudien.

Le pilote a souffert durant la journée. Des douleurs à l’estomac d’une part et une atroce à la jambe gauche lui rappelant sa récente opération, l’a handicapé. « Elle est devenue intense au fur et à mesure des kilomètres et en particulier dans les dunes. Cela m’a paru très long dans ces conditions » a reconnu l’ex-champion des rallyes en Espagne.

« Au km302 de la spéciale, j’ai pensé nous arrêter, car j’ai vu Oscar fondre en larmes » explique Diego. « Il s’est ressaisi et nous avons terminé après qu’il ait puisé toutes ses forces intérieures. » Fuertes a adopté un rythme plus dosé dans les zones les plus rapides et dans le cockpit du Korando DKR la navigation de Diego fut irréprochable et, sans une seule panne pour les ralentir.

L’équipage réalise un tems de 5h50’40 sur les 478km du secteur sélectif les plaçant à la 40ème place de l’étape. Un résultat qui s’explique, ils conservent malgré tout la 25ème place au général. « Nous sommes heureux car nous avons atteint malgré tout Riyad à cette position avec du courage Oscar a pris sur lui pour y parvenir » dixit Diego.

Un autre fait marquant : la fierté de Fuertes et Vallejo, troisième équipage espagnole classé après Carlos Sainz, l’actuel leader et Fernando Alonso. « Nous avons terminé toutes les étapes grâce à un proto fiable et je pense que le résultat actuel le reflète… », poursuit Diego car, en réalité dans la tête des espagnols, ils courent les uns contre les autres, cela s’appelle une course dans la course !

La journée de repos à Riyad est la bienvenue pour le SsangYong Motorsport. Pilote et copilote vont prendre des forces pendant que les mécaniciens vérifieront l’état du Korando DKR – Sodicars afin d’attaquer la seconde semaine. Le top 20 apparaît à l’horizon comme une cible à la portée de ce solide équipage : « il sera nécessaire de se battre et de souffrir pour l’atteindre » conclut Oscar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *