De retour à la maison, Isidre Esteve formule sa conclusion!

Isidre Esteve Pujol regrette son premier abandon en auto, il affirme toutefois avoir acquis de l’expérience : « Ces types de situations doivent servir de leçon pour la prochaine participation » a-t-il déclaré.

« L’équipe Repsol Rally possède un gros potentiel, je suis sûr qu’elle nous permettra d’enregistrer de nombreux résultats à l’avenir. »
Isidre Esteve est de retour d’Arabie Saoudite, après avoir participé au Dakar pour la quatrième année consécutive en auto. Il a expliqué les circonstances étranges entourant son abandon, il est convaincu que de telles expériences contribueront à renforcer son projet pour la course la plus difficile dans le monde.

À son arrivée à l’aéroport de Barcelone, Isidre Esteve a raconté avoir vécu un cauchemar dans l’étape 7 en raison d’un problème de turbo sur son BV6. Avec Txema Villalobos, ils ont payé comptant un conseil de l’organisation : « Après avoir réparé, nous avons quitté la piste car par Iritrack il nous a été conseillés de pas traverser les dunes de nuit par mesure sécuritaire. Nous les avons écoutés et sommes arrivés au bivouac par la route, pensant qu’une solution allait nous être proposée pour continuer le rallye. Puis, la direction de course nous a indiqué que le règlement ne nous le permettait pas. « 

Isidre assume sa part de responsabilité et avoue que « notre erreur est d’avoir fait confiance. Nous pensions pouvoir continuer d’avancer, sans abandonner. Cette situation contradictoire devrait nous aider à grandir et à revenir plus fort. »

Isidre en a profité pour remercier Repsol, MGS Seguros, KH-7 et le reste des sponsors techniques pour la confiance qu’ils ont placé dans l’équipe. « Je peux seulement dire que le BV6 Sodicars possède un gros potentiel, ce qui nous permettra dans l’avenir de concrétiser. »

Concernant le nouveau Dakar asiatique, Isidre Esteve a reconnu : « le parcours était remarquable, tant sur le plan technique que par les paysages extraordinaires que nous avons traversés, avec des endroits qui m’ont rappelé le Maroc et la Mauritanie. Le Dakar est revenu à ses origines dans cette édition. Le nouveau directeur, David Castera aura quelques aspects à améliorer. Je pense que la course qui s’installe pour quelques années en Arabie Saoudite est un bon choix. »

Isidre tient à féliciter les vainqueurs de l’édition, ses compatriotes, Carlos Sainz et Lucas Cruz : « Ils ont toujours avancés dans le top de tête. Ils se sont battus jusqu’au dernier jour. X-Raid a fait un gros pari sur eux, ils ont profité du potentiel de leur Buggy Mini mieux que quiconque. » Il a également félicité Fernando Alonso pour ses débuts encourageants : « Alonso a fait un grand Dakar. Cela a surpris tout le monde, de l’intérieur comme de l’extérieur du rallye. Il est inhabituel qu’un pilote nouvellement arrivé dans une discipline aussi différente que celle de Formule 1, réussisse de la sorte. Il a montré que sans problème, son rythme est proche du top 5 et que, pour un pilote sans expérience du Dakar, il a un mérite incroyable. Marc Coma l’a beaucoup aidé dans cette démarche, c’est un navigateur fantastique qui lui a fourni de précieux conseils sur la façon de gérer chaque situation. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *